Choisir son alarme maison

Désormais discrets et de plus en plus efficaces, les systèmes d’alarme sont conseillés pour vous aider à vivre mieux chez vous, en toute sécurité.

Cela dit, pour se protéger efficacement, il faut choisir correctement le dispositif qui s’adaptera le mieux à votre domicile ou à votre lieu de travail.

Voici donc quelques clés pour vous permettre de faire votre choix.

choisir son alarme maison

Pourquoi s’équiper d’une alarme ?

Une alarme possède deux fonctions principales. La première est de surveiller, et la seconde est de prévenir.

Elle surveille donc une zone, un périmètre, ou encore une ouverture.

Différents capteurs ou détecteurs vont être positionnés de façon à réagir efficacement à une intrusion, un incendie ou bien un gaz, puis cas échéant, envoyer un message à la centrale d’alarme.

Elle prévient lorsque la centrale d’alarme reçoit un message des différents capteurs.

Selon vos paramètres le cœur du système décide d’enclencher ou pas une sirène, ou de prévenir le propriétaire ou une entreprise de surveillance.

Quels points clé pour choisir son alarme ?

Où habitez-vous ?

En appartement il faudra privilégier un kit alarme sans sirène extérieure puisque la plupart des copropriétés les interdisent.

À l’étage vous n’aurez généralement pas besoin de détecteurs d’ouvertures, en revanche au rez-de-chaussée il faudra bien équiper les portes et les fenêtres.

Pour une maison, la sirène extérieure est de mise, elle préviendra plus efficacement les voisins en cas d’intrusion.

Il est possible de protéger l’accès au jardin où à certaines cours, pour vous avertir de mouvements à l’extérieur et agir ainsi avant qu’il y ait effraction.

Les différents kits sont généralement prévus pour une maison ou pour un appartement, cela dit vous pourrez les compléter selon la superficie du lieu à équiper et le nombre de portes ou de fenêtres du logement.

Avec ou sans fil

La plupart des dispositifs sont désormais vendus sans fil. L’installation est très simple et bien plus discrète. Ce sont en plus des systèmes évolutifs.

En revanche, même le risque est faible, il y a des possibilités de brouillage des ondes radios ou de piratage.

Le système filaire est très sécurisé. Il n’y a aucun risque de piratage ou d’interférence, et si les fils sont coupés alors l’alarme se déclenche.

En revanche l’installation est plus complexe.

On conseille donc un système filaire dans une maison en cour de construction.

On peut alors cacher facilement les câbles et obtenir un rendu esthétique avec un système inviolable.

À l’inverse pour une maison déjà bâtie un dispositif sans fil est plus pertinent.

Alarme autonome, système complet, évolutif ?

On trouve des alarmes autonomes qui répondent généralement à un seul besoin concernant votre sécurité.

Il va s’agir d’un détecteur de mouvement relié à une sirène ou plus sûrement d’un détecteur d’ouverture ou de bris de glaces pour protéger une porte ou une fenêtre en particulier.

C’est parfois suffisant pour un appartement.

Un système d’alarme complet permet d’équiper plusieurs postes de la maison, et chaque détecteur est relié à la centrale d’alarme.

Il permet de sécuriser facilement toute une habitation.

Un système évolutif est un dispositif complet, mais qui peut être amélioré.

Si vous créez une nouvelle fenêtre, que vous ajoutez un garage ou bien un abri de jardin, alors vous pourrez équiper cette nouvelle zone d’un détecteur.

Les systèmes d’alerte

On trouve plusieurs façons d’être alerté par un système d’alarme :

Via internet : La centrale d’alarme utilise le réseau internet pour envoyer un message à votre smartphone.

L’alerte peut être envoyée sous forme de mail, de notification à l’aide d’une application dédié à l’alarme, ou bien par SMS.

C’est un système fiable, mais qui est dépendant de votre box internet. Il n’engendre aucun coût supplémentaire.

Via le réseau GSM : La centrale d’alarme possède sa propre carte SIM. Elle peut ainsi envoyer un message pour vous prévenir à tout moment.

Vous recevez donc un appel ou un SMS. Cette solution fonctionne même en cas de coupure internet et se veut donc plus fiable.

En revanche, il faut payer un abonnement mensuel pour la carte SIM chez un opérateur.

Des réseaux privés : Il existe désormais de nouveaux réseaux privés pour les objets connectés, tel que le LoRa ou Sigfox.

C’est un mode fonctionnement autonome et sécurisé qui réclame toutefois un abonnement mensuel chez le vendeur d’alarme.

Bien sûr pour dissuader et alerter, vous devez installer une sirène. Elle va émettre un son très fort, qui dans de nombreux cas va effrayer et faire fuir les cambrioleurs.

Elle se place à l’extérieur pour prévenir le voisinage, et elle est généralement munie d’un flash lumineux qui donne l’emplacement du larcin aux forces de l’ordre.

Différents systèmes de commande

Pour mettre en marche ou éteindre l’alarme il y a plusieurs solutions. Là encore certains systèmes de commande seront mieux adaptés que d’autres.

Le clavier est le système le plus utilisé et probablement le plus sûr.

Il est à l’intérieur, et il faut donc d’abord ouvrir la porte, puis taper le code dans un temps imparti.

On peut posséder plusieurs codes et les changer quand on le souhaite.

La télécommande permet un verrouillage et un déverrouillage de l’alarme à distance.

C’est pratique puisque c’est rapide, mais on peut se faire voler la télécommande facilement, ou bien la perdre.

Le badge active et désactive le système lorsqu’on approche. Il peut être caché et donc très discret.

C’est un système idéal pour les enfants puisqu’il ne réclame aucune manipulation et on peut le cacher dans leur sac pour qu’ils ne le perdent pas.