Avis alarme piscine Immerstar

Depuis 2009, il est obligatoire d’équiper une piscine enterrée avec une alarme et d’autres outils de protection, afin de prévenir d’éventuelles noyades d’enfants.

Il faut donc mettre en place un appareil respectant la norme NF P90-307-1, comme le fait l’alarme Immerstar.

Comme son nom l’indique assez clairement, il s’agit d’une alarme immergée qui doit donc signaler par une sirène, toute chute dans le bassin.

Est-elle efficace ? Ne produit-elle pas de nombreuses fausses alertes ? Je vous dis tout.

alarme piscine norme

Description

C’est tout d’abord une alarme de taille très respectable, qui prend peu de place et ne viendra pas gâcher le décor autour de la piscine.

Le boîtier est assez compact. Il sera bien sûr posé au bord de la piscine, et une sonde, reliée à ce dernier, plonge dans l’eau.

C’est une alarme de piscine conçue pour équiper un bassin de 12 x 5 m maximum.

À l’intérieur du boîtier se trouvent 4 piles alcalines professionnelles, ainsi qu’un sirène de 100 dB.

Deux clés de contact, ainsi que deux aimants de commande sont également fournis.

On trouve aussi toute la visserie ainsi que des entretoises qui vont permettre l’adaptation à tous les types de margelles.

Enfin un guide d’installation et un fiche de garantie complète le package.

Mise en service

Il faut tout d’abord équiper le boîtier avec les 4 piles fournis avant de fixer l’alarme.

Un contrôle de mise en service est évidemment indispensable pour ce type de produit. Il suffit de le placer au bord d’une table et de laisser tremper la sonde dans un seau d’eau.

On active l’alarme à l’aide d’une des deux clés, et on suit les étapes de la notice.

Si tout semble fonctionner correctement, alors il faudra placer l’alarme Immerstar sur votre bassin.

C’est relativement simple et là encore il faut respecter les conseils fournis dans la documentation.

alarme piscine pas chere

Utilisation

L’alarme s’active et se désactive à l’aide des clés. Lorsqu’elle est activée, une diode rouge s’allume.

Si un corps plonge dans l’eau, la sirène se déclenche afin de vous prévenir. Avant la baignade, il faut utiliser un aimant de commande pour avertir que l’on va entrer dans l’eau.

C’est cette fois une diode verte qui s’allume pour vous autoriser à plonger.

Au départ on a un peu de mal à trouver le bon positionnement pour l’aimant de commande, ensuite on finit par prendre le coup de main.

Quand la baignade est terminée, il n’y a pas besoin de réactiver l’alarme.

Dés qu’elle ne sent plus de remous, elle ne remet en mode détection au bout de 15 minutes.

Il faut donc surveiller les enfants encore plus pendant cette période puisque l’alarme ne sera pas active.

Efficacité

Nous avons évidemment testé l’alarme et elle détecte toujours lorsqu’un corps tombe à l’eau.

Il y a en revanche un temps de latence, parfois un peu long lorsqu’un corps tombe à l’opposé du système.

La norme NF P90-370-1 autorise 12 secondes de latence, ici le temps le plus long que nous ayons observé était de 8 secondes, ce qui est plutôt bien.

La sensibilité est donc rendez-vous, et même peut-être un peu trop.

En effet, un vent puissant ou un ballon plutôt léger qui tombe à proximité déclenche l’alarme.

C’est malheureusement le cas de nombreux concurrents comme l’alarme Sensor Premium qui est même bien plus sensible.

Le verdict

L’installation est simple et l’utilisation avec les aimants de contrôle est plutôt aisée lorsqu’on a pris le coup.

Tout est clairement expliqué pour une mise en fonctionnement rapide et efficace.

L’alarme s’utilise donc aisément, et la réactivation après la baignade se fait très bien.

Elle réagit parfaitement dés que quelque chose tombe à l’eau.

Elle est un peu sensible au vent, mais moins que d’autres modèles qui réveillent les voisins à la moindre brise.

C’est donc une alarme fiable et discrète, vendu à un prix tout à fait correct.

Un produit que l’on peut conseiller sans aucun problème.