Alarmes piscines

Depuis quelques années déjà, et suite à de trop nombreuses noyades d’enfants, il est devenu obligatoire d’installer l’un des quatre dispositifs légaux que sont les bâches, les barrières, les abris ou encore les alarmes de piscine.

Une alarme de ce type permet de prévenir des parents ou des adultes qu’un enfant se rapproche dangereusement ou bien qu’il vient de chuter dans l’eau.

On peut donc réagir rapidement et éviter le pire.

choisir son alarme de piscine

Les meilleurs alarmes pour piscines

Maytronics
Immerstar
Aqualarm Classic
Poids : 2 Kg
Poids : 2.6 kg
Poids : 1.8 kg
47,2 x 26,8 x 16 cm
27 x 34 x 62 cm
45,6 x 32,6 x 7,8 cm
  • Conforme à la norme NF P90-307-1:2009
  • Coque résistante aux chocs et aux UV
  • 4 piles Alcalines LR20 (fournies)
  • Alarme à détection de chute Visioppol
  • Fabriqué en France
  • Garantie 2 ans
  • Efficace
  • Facile à installer et à utiliser
  • Fabriqué en France
  • €€
    €€€

    La réglementation et les normes pour les alarmes de piscine

    Le ou les propriétaires d’une piscine enterrée ont l’obligation de se munir d’un système d’alarme. Cette réglementation ne s’applique pas pour les piscines dîtes hors-sol.

    En cas de non-respect de la loi, des sanctions peuvent s’élever à 45 000€ d’amende.

    Pour pouvoir répondre aux exigences de conformité exigées par la loi, le matériel mis en place doit être homologué selon la norme NF P90-307.

    Il y a deux types d’alarme qui respectent cette norme, il s’agit des alarmes immergées et des alarmes périmétriques.

    Voici les conditions de la norme NF P90-307

    • L’installation ne doit en aucun cas être mobile.
    • La puissance sonore de l’alarme doit être d’au moins 100 dB à 1 mètre de distance.
    • Elle doit être équipée d’un système de réactivation automatique pour se remettre en marche après une baignade.
    • Elle doit fonctionner 24 h/24, chaque jour de l’année et peu importe les conditions météorologique.
    • Les commandes de l’alarme doivent être sécurisées pour qu’aucun enfant ne puisse éteindre le système.
    • Elle doit avoir un système d’alerte qui prévient le propriétaire en cas de dysfonctionnement, que ce soit un problème technique, l’usure des piles ou de la batterie.

    Les alarmes immergées

    Il s’agit d’une sonde immergée qui analyse les ondes et les mouvements de l’eau.

    Une perturbation importante déclenche immédiatement l’alarme. Il faut une seule sonde pour une piscine de 5 m sur 10 m, et il faut une seconde sonde pour des bassins plus importants.

    La sonde est reliée à une centrale, parfois hors de la piscine et d’autres fois directement intégrée à la sonde.

    Il y a une sirène, et un clavier ou bien une serrure. Certains modèles fonctionnent aussi avec une télécommande. Si la maison est éloignée de la piscine, un report d’alerte peut être nécessaire.

    C’est une alarme assez fiable mais avec un petit temps de latence pour être sûr qu’il y a bien un corps en mouvement dans l’eau et ne pas sonner pour rien trop souvent.

    Du coup en ajoutant le temps de réaction des adultes lors d’une chute d’enfant, l’intervention est parfois un peu longue.

    C’est également une alarme qui peut réagir à un vent violent, à des oiseaux qui viennent boire ou se poser sur l’eau, mais aussi à un robot de piscine.

    Le paramétrage doit donc être correctement effectué.

    L’installation est relativement simple et plutôt rapide. Elle est également discrète et ne va pas gâcher la décoration de la zone piscine. Autre point fort, le coût, puisque le prix de départ est de 250€.

    Complétées avec une alarme parlante

    Si une alarme immergée offre un temps de latence qui vous inquiète, à juste titre, alors vous pouvez compléter le système par une alarme parlante.

    Il s’agit d’un simple capteur de présence, qui se déclenche lorsqu’une personne est à proximité de la piscine. C’est alors un message oral pré-enregistré qui vous prévient.

    C’est un outil qui est également utilisé contre l’intrusion.

    Cela permet de réagir avant que l’enfant ne tombe à l’eau et c’est donc un complètement particulièrement bienvenu.

    Le prix est d’environ 100€ pour une alarme fiable et efficace. En revanche, ce système seul ne sera pas suffisant pour respecter la norme NF P90-307, et ce n’est donc qu’un complément.

    Les alarmes périmétriques

    Il s’agit de 4 (ou plus selon les formes de bassins) bornes placées à chaque coin de la piscine. Elles dessinent un périmètre virtuel autour du bassin.

    Lorsqu’une intrusion se fait dans ce périmètre, alors l’alarme se déclenche.

    Le matériel se compose donc de bornes lasers ou infrarouges et d’une centrale avec un clavier et une sirène.

    Là encore, si le cas l’exige, il faudra un report d’alarme à l’intérieur de la maison pour être certain d’entendre la sirène.

    C’est un système qui se veut particulièrement fiable et qui permet surtout de réagir avant même qu’un enfant ne tombe à l’eau.

    Il n’y a donc pas de temps de latence et on intervient très rapidement. L’unique problème vient du fait du passage des animaux domestiques.

    Si les oiseaux ne déclenchent pas l’alarme, un chat en revanche l’activera à chaque fois juste en passant aux abords de la piscine.

    L’installation est simple et rapide, en revanche il s’agit de matériel voyant et volumineux.

    Généralement ce n’est pas moche, mais dans certains cas vous risquez de gâcher un peu votre décoration extérieure.

    Le prix est également élevé puisqu’il faut compter 600 € minimum pour ce type d’installation.