Alarmes incendies

L’alarme incendie est devenue obligatoire depuis le 8 mars 2015 en France dans tous les logements.

C’est une très bonne chose puisqu’il faut savoir qu’on compte un incendie domestique toutes les 2 minutes dans l’hexagone.

1 départ d’incendie sur 3 est d’origine électrique, chaque année près de 800 personnes perdent la vie et plus de 100 000 victimes nécessitent des soins.

La plupart des incendies mortels se produisent la nuit, sans alarme les habitants sont surpris dans leur sommeil.

Voilà pourquoi ce dispositif est aujourd’hui obligatoire et probablement plus important que les alarmes anti-intrusion.

alarme incendie pas cher

Les meilleurs alarmes incendie

Kidde KID10Y29
Kidde KID29HLD-FR
Nest Protect
4 x 10 x 10 cm
4 x 10 x 10 cm
13,5 x 13,5 x 3,9 cm
1 Lithium ion
1 Lithium ion
6 Lithium ion
  • Avertisseur visuel et sonore de fin de vie du détecteur
  • Capteur photoélectrique
  • Alarme puissante : 85db
  • Fonction anti-vandalisme
  • Montage plafonnier ou mural
  • Prêt à installer
  • Bouton pause
  • Signal sonore fin de vie de la pile
  • Simple et efficace pour votre habitation
  • Autonomie pile 5 ans
  • Détecteur fumée et monoxyde de carbone
  • Capteur à double spectre
  • Veilleuse
  • 6 piles longues durées
  • €€
    €€€

    Fonctionnement d’une alarme à incendie

    Bien évidemment, une alarme à incendie n’a pas pour rôle d’éteindre un départ de feu.

    Toutefois elle se montre particulièrement importante afin de pouvoir réagir rapidement, s’évitant d’être blessé et permettant très souvent de sauver votre habitation.

    Ce sont donc des détecteurs répartis dans tous les pièce la maison qui analysent l’air de la pièce pour repérer des fumées éventuelles qui seraient dégagée par un feu, quelles que soient la nature et l’origine de ce déclenchement d’incendie.

    Si une fumée est détectée l’alarme se met donc en marche afin de vous prévenir ou de prévenir vos voisins.

    Elle produit un son de 85 dB pour les habitations standard et 105 dB pour les lieux publics, les entreprises ou les maisons de grande taille.

    Deux types de détecteur pour une alarme incendie

    On trouve 2 types de détecteur pour une alarme incendie.

    Les premiers sont des détecteurs de fumée qui se déclenchent donc lorsqu’ils détectent une fumée trop importante dans votre habitat.

    Si au départ ils pouvaient s’enclencher trop facilement, à cause d’une cigarette ou de la cuisson d’un plat dans une cuisine, ils sont aujourd’hui moins sensibles même si les fausses alertes existent toujours.

    Les seconds sont des détecteurs de chaleur qui se déclenchent lorsque la température d’une pièce est anormalement élevée.

    C’est la solution généralement adaptée pour les cuisines où la fumée est souvent présente.

    On peut également opter pour des détecteurs de monoxyde de carbone, puisque ce gaz se forme pendant la combustion de matières carbonées telles que le bois, le gaz ou le fioul.

    Certains associent aussi des détecteurs de gaz, butane et propane pour prévenir les risques d’explosions en détectant une fuite.

    Il faut également savoir qu’on trouve des détecteurs filaires et des détecteurs sans fil. Les seconds sont évidemment plus simples à placer dans une maison déjà bâtie.

    Ils fonctionnent à piles et vous avertissent lorsque les batteries sont faibles. Les détecteurs filaires possèdent une batterie de secours qui s’enclenche lors d’une coupure de courant.

    Des détecteurs qui communiquent

    Selon le matériel que vous déciderez d’installer, vous trouverez différents appareils.

    Les détecteurs autonomes DAAF sont les plus prisés, notamment pour leur coût d’achat et d’installation.

    Cela dit, comme leur nom l’indique, ils ne fonctionnent que de manière autonome. C’est donc utile pour se faire réveiller dans la nuit, ou pour informer les voisins proches lorsqu’on est absent.

    En revanche, si vous êtes isolé à la campagne, sans voisin à proximité alors il est préférable d’opter pour des détecteurs en réseau qui se déclencheront tous, offrant alors un son d’alarme plus puissant.

    Ils fonctionnent également avec un transmetteur GSM.

    Le propriétaire du logement ou un service de surveillance sont alors informés du déclenchement de l’alarme.

    Où installer les détecteurs de fumée ?

    La fumée remonte toujours, il est donc absolument primordial de placer vos détecteurs en hauteur, et si possible au plafond.

    On peut placer un détecteur par chambre, mais ce n’est pas obligatoire.

    Il en faut en revanche au moins un détecteur par étage.

    Il est conseillé d’équiper les pièces avec du matériel électronique restant allumé ou en veille toutes les nuits.

    On privilégie également le ou les couloirs qui mènent aux chambres, afin d’être réveillé avant que la fumée ne pénètre dans ces pièces et asphyxie les occupants.

    Une installation très simple et peu d’entretien

    On peut installer soit même un détecteur de fumée ou un détecteur de chaleur.

    Il suffit simplement de savoir se servir d’une perceuse, et de l’équiper d’une mèche de 5 cm.

    Si vous n’avez pas d’outil ou que vous ne pouvez ou ne savez pas effectuer l’installation, alors un électricien s’en occupera pour vous.

    Si vous louer un appartement, alors c’est au propriétaire d’effectuer les travaux à ses frais.

    L’entretien sera en revanche à la charge du locataire.

    Il suffit simplement de vérifier le bon fonctionnement de l’appareil une fois par an, de changer les piles si nécessaire le cas échéant et de dépoussiérer régulièrement le détecteur.